Partagez | 
 

 Les parias d'Engelar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sexy'LoFondatrice
Féminin Age : 28
Messages : 1459
Date d'inscription : 21/07/2011
Localisation : Quelques part entre mille livres
MessageSujet: Les parias d'Engelar   Dim 3 Nov - 9:42



Aurore Perrault
Les parias d'Engelar






RÉSUMÉ


Engelar, dernier bastion d’une humanité qui a survécu à la Grande Catastrophe.
Kairo, l’explorateur, rentre chez lui après des mois d’absence, porteur d’une nouvelle qui va changer la vie des habitants de la cité. Dès son arrivée, il est intercepté par la milice : l’église n’aime pas les surprises. Dans les sous-sols, les Parias se terrent, isolés de leurs semblables par les pouvoirs du Prophète : l’église n’aime pas les gêneurs. D’autres les rejoignent, par choix ou après avoir déplu aux puissants : l’église n’aime pas les rebelles.
Pourtant, les actions de tout un groupe pourraient bien changer l’ordre des choses et faire éclater certains secrets poussiéreux au grand jour…



INFOS SUPPLÉMENTAIRES


● Editeur : Midgard Editions
● Date de parution : 2013
● Genre  : Post-apocalyptique
● A qui le recommanderais-tu ?(Adulte, Jeunesse, Tous) : Tous



Fiche faite par (c) Kaelys de Templactif


En Partenariat avec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://read-a-passion.blogspot.fr/
avatar
yuya46Lecteur Novice
Féminin Age : 29
Messages : 91
Date d'inscription : 30/08/2013
MessageSujet: Re: Les parias d'Engelar   Sam 23 Nov - 16:21

Mon avis
Dans le monde post-apocalyptique, un explorateur, Kairo, rentre chez lui, dans la cité d’Engelar. Cela fait plusieurs années qu’il est parti et il ramène avec lui la preuve qu’il existe un monde meilleur, où les habitants pourront vivre ailleurs que dans les murs de la tour.
Sauf que ce qu’il ne sait pas c’est que maintenant l’Eglise a un pouvoir sur Engelar, elle garde les habitants prisonniers, en quelque sorte, en leur laissant vénérer le Prophète, celui qui a prédit la catastrophe, les a mis à l’abri et est immortel. L’Eglise condamne les livres et la technologie de l’ancien monde, elle bannit ceux qui se rebellent, elle contrôle ainsi « les faibles esprits » alors la nouvelle que Kairo ramène ne plait pas aux prêtres.
Les Parias, les bannis, les laissés pour compte, les rebuts de la cité, vont tout faire pour sauver Kairo et le suivre dans sa folle aventure pour s’échapper de cette « prison ».
 
Les différents personnages (car ils sont nombreux) qui veulent s’enfuir, les gentils en gros, sont Kairo l’explorateur qui peut conduire tout le monde à l’extérieur, Aimé le chef des Parias qui connait la vérité sur la cité, Faïna le guérisseuse qui fait de son mieux pour aider les pauvres avec ce qu’elle a et qui possède un passé très lourd, Anton le décorateur qui a un peu trop profiter de l’attrait de ses charmes et le paye, Mariam la prêtresse qui se pose beaucoup de questions et Julian son amoureux, paria également qui a du mal à révéler son passé.
Pour les méchants, les prêtres, assassins et autres, les noms ne sont pas vraiment importants, on sait qu’ils connaissent la vérité et qu’ils sont heureux de vivre ainsi et de maltraiter les habitants.
Ce que j’ai bien aimé c’est que chaque personnage a sa propre envie de quitter Engelar et/ou de se venger de l’Eglise. Nous découvrons leurs désirs peu à peu, au fil de la lecture.
 
La tour d’Engelar représente bien ce que l’on ressent dans le livre, les riches sont au sommet et les pauvres tout en bas. C’est une image de la différence entre les classes sociales.
A travers les personnages, on découvre cette cité, que ce soit son architecture avec Anton pour les niveaux supérieurs et les parias pour les niveaux inférieurs. Mais nous découvrons le passé de cette tour, son présent avec les idées des prêtres. Et pour son avenir, je trouve que c’est prévisible…
Je ne vais pas vous raconter la fin mais je pense qu’avec le résumé vous savez déjà à quoi vous attendre. Mais peut-être aurons-nous une surprise avec une suite car c’est une fin ouverte qui laisse place à l’imagination.
Et je vais vous paraitre cruelle et sadique mais il me manque des morts… Je n’ai pas eu mon compte de décès avec ce genre de lecture. Mais l’auteure doit être trop gentille par rapport à moi.
 
Bien qu’il y ait différentes intrigues, l’écriture est fluide, l’histoire est originale, intéressante et captivante. On ne se perd pas entre les personnages et dans la cité elle-même, on va à l’essentiel sans s’ennuyer.
 
Ma note : 8,5 / 10
 
Merci aux éditions Midgard et au forum Book-Urban pour cette découverte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yuya.fr/
 

Les parias d'Engelar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» série cinéma bibliothèque
» La Marche des Parias.
» [vendu] infanterie nécron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Univers Des Livres ::  :: Fantastique / Science-Fiction / Terreur / Thriller :: I-J-K-L-
Licence Creative Commons